Non classé

Etude Kiplin et ONAPS : rôle de l’activité physique en période d’épidémie.

Activité physique, alimentation, sommeil, stress…

La pandémie COVID-19 a-t-elle modifié votre activité physique et sportive et vos comportements sédentaires ? La pratique d’une activité physique a-t-elle eu une influence sur votre alimentation, votre sommeil, votre stress et vos inquiétudes (pendant le confinement et post confinement) ? Quel est le ressenti de ceux qui ont pratiqué une activité physique en extérieur (discriminations, effets sur l’humeur) pendant le confinement ?

Kiplin (éditeur de jeux en santé) s’associe à l’ONAPS (Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarité) et Garmin (fabricant d’objets connectés) pour mener une étude nationale sur le rôle de l’activité physique durant cette période de crise sanitaire. L’Université Clermont Auvergne et le Centre de Recherche en Nutrition Humaine d’Auvergne font également partie des acteurs de ces sujets de recherche.

Cette étude nationale, lancée début juin 2020 et dirigée par le Pr Martine Duclos (chef du service de Médecine du Sport et des explorations fonctionnelles au CHU Clermont-Ferrand ; membre du comité scientifique de Kiplin), s’appuie sur les données recueillies au travers de questionnaires et d’objets connectés (montres, smartphones…) depuis la période de confinement jusqu’à 6 mois post confinement.

Aider la recherche à déterminer le rôle de l’activité physique

Baptisée COVI-ACTIF, cette étude s’adresse à toute personne possédant un outil connecté qui mesure l’activité physique

Les données collectées pourront ainsi aider la Recherche à déterminer le rôle de l’activité physique et sportive en période d’épidémie.

 « Nous vous proposons de participer à une grande étude visant à relier vos données d’activité physique issues des outils connectés (nombre de pas, minutes d’activité physique/jour) à des paramètres de santé perçue et de stress à tous les moments du confinement (avant, pendant et après) »

L’ONAPS

Évaluation éthique et anonymisation des données recueillies

Toutes les mesures ont été prises pour mener cette recherche conformément aux dispositions de la Loi Informatique et Libertés applicables aux recherches n’impliquant pas la personne humaine. L’étude a par ailleurs été soumise à l’évaluation d’un comité d’éthique (IRB N°IRB00008526).

« Les données recueillies dans le cadre de cette étude sont hébergées en France dans un environnement certifié HDS (Hébergement de Données de Santé – Hébergeur PROGINOV) et seront analysées sous un format garantissant votre anonymat. Les chercheurs en charge de l’analyse n’auront accès à aucune information permettant de vous identifier et la société Kiplin, dont l’application mobile permet le recueil des données dans le cadre de l’étude, s’engage à anonymiser l’ensemble des données dès la fin de l’étude », précise l’ONAPS.

Articles liés