10 applis pour le bien-être au travail

Prévention Santé au Travail & QVT
5 minutes
Santé mentale, santé physique, méditation pleine conscience, digital detox… Zoom sur 10 applications tournées vers le bien-être des collaborateurs.
Santé mentale, santé physique, méditation pleine conscience, digital detox… Zoom sur 10 applications tournées vers le bien-être des collaborateurs.

Holicare : la santé mentale comme levier de performance

Réaliser un diagnostic de la santé mental d’un salarié en moins de sept minutes, puis échafauder un accompagnement personnalisé. C’est le pari d’Holicare : une solution digitale dont la méthodologie est soutenue et validée par un comité scientifique composé, entre autres, de médecins du travail, psychiatres ou chercheurs. En pratique, la start-up soutenue par Bpifrance et Paris&Co invite le collaborateur à remplir un questionnaire afin d’établir précisément son profil psychologique. Puis, en fonction de ses réponses, lui propose un parcours curatif ou préventif adapté à ses préoccupations.

Bloom at Work : le feedback en temps réel

Parce qu’un « non-dit est plus néfaste qu’un conflit », Bloom at Work propose aux décideurs d’identifier, en temps réel, les sujets qui motivent et démotivent leurs salariés. Comment ? Par l’envoi régulier de questionnaires succins, ludiques et entièrement configurables en amont. Anonymisés, les résultats permettent aux managers de mesurer chaque levier de motivation et identifier des axes d’amélioration. Lancée en 2016, la jeune pousse parisienne a convaincu plus de 200 clients, dont SeLoger et Thalys, avant d’être rachetée par Lucca en mai dernier, une société éditant des solutions RH

Pros-Consulte : une plate-forme de soutien psychologique 24/7

En s’appuyant sur un réseau d’une centaine de praticiens diplômés et implantés sur l’ensemble du territoire, Pros-Consulte commercialise une offre unique en France : une plate-forme d’écoute psychologique entièrement dédiée aux entreprises, ouverte 24h sur 24 et 7j sur 7. Résultat : la société morbihannaise, qui traite aujourd’hui plus de 500 appels par jour, a convaincu de nombreuses entités publiques et privées, dont la Police Nationale, EDF,  Andros ou la Caisse des Dépôts.

Kiplin : des jeux de santé pour bouger en équipes

La mission de Kiplin est simple : insérer 15 à 30 minutes d’activité physique par jour dans la vie des utilisateurs pour les aider à reprendre une activité physique modérée et régulière. L’application s’adresse aux entreprises qui souhaitent favoriser le bien-être et la cohésion des collaborateurs grâce des jeux d’activité physique connectés : aventure, challenge, mission, jeu de plateau. Pour favoriser la cohésion, y compris à distance, les participants doivent se mettre en équipe de 5.  La start-up labellisée ESUS (Entreprise solidaire d’utilité sociale) propose également des séances d’activité physique en visio et des webinaires sur des thèmes santé. Selon la dernière étude de l’ANSES (l’Agence nationale de sécurité sanitaire), 95 % de la population en France manque d’activité physique et reste assise trop longtemps.

Cocoworker : la bienveillance au service du collectif

Astucieusement surnommée « le réseau social du compliment » par certains médias, la solution imaginée par la start-up parisienne créée en 2017 a pour ambition de renforcer la cohésion d’équipe en misant sur la bienveillance et la reconnaissance au travail. L’idée : inviter les collaborateurs à partager des petites attentions (remerciements, messages de soutien) à leurs collègues sur une plate-forme interne accessible à tous. La finalité, selon la fondatrice Faustine Duriez, est de « décloisonner et développer la transversalité entre les différentes équipes » de l’entreprise. Mais surtout : faire en sorte que chaque salarié ait « envie de se mettre au niveau du compliment ».

Ergo Santé : adapter le poste de travail à chaque collaborateur

Fauteuils, mobilier de bureau et même exosquelettes. Depuis 2013, Ergo Santé lutte contre les risques de troubles musculo-squelettiques en conceptualisant, fabriquant et distribuant des solutions ergonomiques adaptées au besoin de chaque utilisateur. Leur dernière idée ? L’application gratuite Léa (pour Logiciel Ergonomique Analyse), un service ciblant « les infirmiers et médecins du travail, les managers, les ergonomes. Il leur permet de comprendre ce qui dysfonctionne sur un poste de travail et la typologie de risques encourus », explique Samuel Corgne, le PDG de l’entreprise. Comment ? En « s’appuyant sur l’intelligence artificielle pour traiter de larges quantités de données et comparer les profils posturaux ainsi analysés aux standards bio-mécaniques ».

Rubix Pod : un boîtier pour combattre les nuisances invisibles

Conçu par la société toulousaine Rubix S&I en 2017, le Rubix Pod analyse en temps réel, grâce à ses innombrables capteurs, la qualité de l’air ou les nuisances sonores d’un environnement intérieur. « Notre boîtier amène des informations sur la température, l’hygrométrie, les pollutions de lumière, les particules, l’air, les particules allergènes et même les odeurs, détaille son créateur Jean-Christophe Mifsud. Quand un seuil est dépassé, un message d’alerte est envoyé ». L’objectif : collecter des données et fournir des recommandations permettant à l’entreprise de mettre en place des actions concrètes pour protéger l’environnement et la santé des salariés.

Petit BamBou : méditer pour mieux bosser

Considérée comme l’application de méditation de référence et revendiquant plus de huit millions d’utilisateurs, Petit BamBou propose aussi une offre B2B plébiscitée par de nombreuses entreprises dont Bouygues, Doctolib ou la Caisse d’Epargne. Dans les faits, Petit BamBou commercialise son offre premium sous forme de « packs ». Chaque salarié d’une entreprise partenaire dispose d’un accès illimité – pendant trois, six ou douze mois selon la formule – à plus d’un millier de séances de méditations, l’outil de cohérence cardiaque ou des sons de relaxation

Calldoor : le droit à la « digital detox »

Aider le « workaholic » à lâcher son smartphone : c’est la promesse de Calldoor. Lancée en 2015 par la startup ED2, l’application payante propose, concrètement, de bloquer certaines applications du téléphone professionnel – voire même son utilisation complète – sur des plages horaires définies. L’objectif : promouvoir le droit à la déconnexion, récemment inscrit dans le Code du Travail, et prévenir le risque d’épuisement en délimitant clairement la frontière entre vie personnelle et professionnelle.

iSommeil : mieux dormir grâce à son smartphone

Développée sous iOS et Android par une équipe du Centre du Sommeil et de la Vigilance de l’Hôpital Hôtel-Dieu à Paris, iSommeil promet à chaque utilisateur de faire de son smartphone un « allié » pour compléter la quête quotidienne du sommeil. Comment ? En analysant les ronflements, pauses respiratoires, mouvements mais aussi en prodiguant conseils et astuces pour mieux comprendre et appréhender son cycle. Validée par un protocole médical, l’application collecte un certain nombre de données pouvant être partagées à un praticien.

Etienne Caillebotte

Contactez-nous