Non classé

Quand l’activité physique se transforme en jeu du quotidien

Jeux en équipes, défis, points bonus, classements…

Challenge, aventure, mission ou jeu de plateau ? A vous de jouer. Bougez-marchez pour gagner des points et avancer dans des histoires à étapes.

Comment ça marche ? Grâce à l’appli Kiplin, les entreprises ou les établissements de soins invitent leurs participants à se mettre en équipe pour que leur activité physique se transforme en points bonus. Objectifs : grimper en haut du classement, avancer sur une carte-aventure, résoudre une enquête ou avancer sur un jeu de plateau comme sur un jeu de société. Un pilote Kiplin se charge d’animer les opérations, de proposer des défis ponctuels (pour booster ses points), de motiver les participants ou de récupérer ceux qui se sont perdus en route.

Déployés sur une ou plusieurs semaines, ces jeux d’activité physique (on ne parle pas de sport, ni de performance) sont avant tout centrés sur la prévention santé et la cohésion. Des animations qui peuvent aussi se transformer en opérations solidaires au profit d’une association. Dans ce cas, l’activité physique des participants permet de faire grimper un compteur de dons. Faites vos jeux.

L’aventure. Faites vos valises

Prêts pour un voyage spatial de la Terre à la Lune (en passant par Saturne et Spoutnik), un Tour du Monde (de continent en continent), une ascension de l’Everest  (de camp de base en camp de base) ou un parcours entre les 7 merveilles du monde (de la grande muraille de Chine au Colisée) ? Faites vos valises.

Chaque jeu “aventure” mise sur l’énergie collective. L’activité physique de tous les participants permet d’aller au bout de l’aventure, d’atteindre la destination finale. Les voyageurs solitaires, les plus pressés ou les compétiteurs ne seront pas forcément les grands gagnants.

L’aventure propose donc un objectif ultra-collectif : faire le plus de pas possible pour avancer tous ensemble. Un classement par équipes est également proposé pour assurer l’émulation.

Le jeu de plateau. 3 univers, 9 plateaux progressifs

Vous êtes une équipe de garde forestiers. Votre mission : maîtriser les feux de forêt qui se propagent pour sauver le maximum de lucioles. Avancez, traversez le monde rocailleux, la forêt des pas perdus et le royaume des fleurs.

Vos pas permettent d’avancer de case en case et d’accéder au niveau suivant. L’Odysée des lucioles est le premier jeu de plateau proposé par Kiplin. Trois univers et neuf plateaux se succèdent – à la manière d’un jeu vidéo – avec des difficultés progressives. Plus les participants bougent, plus ils cumulent de points, plus ils peuvent avancer dans les différents univers proposés.

A chacun sa tactique. Dans une équipe, les participants peuvent se répartir les rôles entre ceux qui marcheront beaucoup et qui permettront de se rendre vite sur la case de sortie et ceux qui se chargeront d’éteindre tous les feux de forêt.

La Mission. Une enquête, 7 indices

“Un collier de perles appartenant à la Comtesse a été dérobé dans un coffre cadenassé. Qui est le voleur ?”. “Retrouvez le professeur Kiplexus. Embarquez dans une machine à voyager dans le temps.”

A l’inverse d’un escape game classique qui vous propose de résoudre des énigmes pour pouvoir sortir d’une pièce, la “Mission” proposée par Kiplin propose aux participants de sortir, de bouger et de marcher… pour décrocher des indices et résoudre une enquête.

7 défis à relever, 7 indices à débloquer. Les pas ne suffisent pas. Il faut réfléchir en équipe. Observation, logique et esprit de déduction sont nécessaires pour interpréter les indices et trouver le coupable ou résoudre un mystère

Le Challenge. Visez le haut du classement

Plus vous marchez, plus vous cumulez des points. L’objectif est clair : se hisser en haut du classement. Chaque équipe a la possibilité d’accélérer et de doubler ses adversaires en gagnant des points bonus grâce aux défis ludiques (meilleur nom d’équipe, quiz…) ou défis d’activité physique (concentrer ses efforts sur une journée précise, miser la régularité durant 3 jours consécutifs…).

Dans les derniers jours, un mode “shadow” est mis en place. Les classements sont alors cachés lors de la dernière ligne droite. Une manière de brouiller les cartes et d’assurer le suspens jusqu’à la dernière minute.

Articles liés