Non classé

Se déplacer de case en case sur un jeu, grâce à son activité physique quotidienne

Pour avancer, ne jetez pas des dés, bougez.

« Vous n’avez pas assez de points pour jouer. Allez marcher pour pouvoir avancer de case en case”. “Une case bonus ! Ne la manquez pas”. “Bravo. Vous pouvez passer au plateau suivant et poursuivre votre chemin”. Développé par Kiplin, le jeu connecté d’activité physique baptisé “L’Odyssée des lucioles” est désormais disponible.

Les adeptes des jeux de société accessibles de 7 à 77 ans (jeux de plateau) ont l’habitude de lancer des dés pour faire avancer leur pion de case en case, tirer une carte chance, relever un défi ou résoudre une énigme. Avec “L’Odyssée des lucioles”, c’est l’activité physique des participants qui permet d’avancer et de faire progresser son équipe au classement. Via l’application mobile Kiplin, le smartphone se charge de transformer les données réelles d’activité physique en points (virtuels).

Plus les participants bougent, plus ils cumulent de points. Plus ils ont de points, plus ils peuvent avancer dans les différents univers proposés. “Vous êtes une équipe de garde forestiers. Votre mission : maîtriser les feux qui se propagent pour sauver le maximum de lucioles”. 

Esprit d’équipe, tactique et activité physique régulière

Les entreprises ou les établissements de soins invitent leurs participants à créer des équipes de 3 à 5 personnes. La durée de l’aventure est modulable (2 ou 3 semaines). Le monde rocailleux, la forêt des pas perdus, le royaume des fleurs. Trois univers et neuf plateaux se succèdent – à la manière d’un jeu vidéo – avec des difficultés progressives.

Rien ne sert de courir. Les plus sportifs ne sortiront pas forcément vainqueurs de ce jeu de santé qui valorise davantage la régularité et la cohésion d’équipe. “Le collectif et la tactique priment sur la vitesse. Dans une équipe, les participants peuvent par exemple se répartir les rôles. Il y a ceux qui marchent beaucoup et qui permettront de se rendre vite sur la case de sortie et ceux qui se chargeront d’éteindre tous les feux de forêt. L’équipe doit rester groupée. Le passage au plateau suivant se fait de manière collective”, explique Inès Fadet, product owner chez Kiplin avant d’ajouter “On favorise le jeu en équipes. Plus la coopération est forte, plus les chances de se hisser au haut de classement sont grandes

Une messagerie d’équipe permet de communiquer, de s’encourager ou de changer de tactique en cours de jeu. Sur la messagerie générale, les équipes se lancent des défis ou s’interpellent. Un pilote Kiplin se charge quant à lui de motiver les participants ou de récupérer les “brebis égarées”.

La gamification pour remettre les participants en mouvement

Pour Kiplin, 6 mois de travail ont été nécessaires pour éditer le jeu de santé et d’activité physique “L’Odyssée des lucioles” avec une équipe pluridisciplinaire : game designers, UI designers, développeurs techniques… Le tout appuyé par un comité scientifique composé de 10 experts.

Kiplin prévoit de créer d’autres jeux sur ce principe d’aventure à étapes. Demain, les participants pourront peut-être lutter contre des “monstres de sédentarité” en passant des obstacles (comme le temps passé devant les écrans) ou en gagnant des points bonus grâce aux cases “bons réflexes” (comme se lever régulièrement de sa chaise pour effectuer quelques mouvements). Les fans du jeu de l’Oie, des courses de petits chevaux ou de Monopoly y retrouveront leurs habitudes… de bons ou mauvais joueurs.

La gamification propose ainsi une autre manière de lutter contre la sédentarité, nouvel enjeu majeur de santé publique comme le rappelle Martine Duclos, chef du service de Médecine du Sport et des explorations fonctionnelles au CHU Clermont-Ferrand et présidente de l’ONAPS (Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarité) « Avant même que le télétravail ne devienne la règle durant le confinement, le temps assis occupait déjà 12 heures de nos journées travaillées en temps normal. Levez-vous toutes les heures pendant au moins une minute. Marchez, tournez en rond, montez un escalier… “

En France, dans l’univers de la santé et des maladies chroniques, les jeux digitaux à vocation thérapeutique gagnent également du terrain. L’URPS Médecins Libéraux PACA, avec le soutien de la Fédération Française des Diabétiques, viennent de lancer Gluciboat : un serious game pour les personnes diabétiques de type 2. Et pour les patients diabétiques de type 1, l’application ludique Novi-Chek (proposée par Roche Diabetes Care France) permet d’acquérir progressivement les connaissances et savoir-faire nécessaires pour bien gérer la maladie.

Quel que soit le public cible, l’objectif est de remettre les participants au centre de leur propre santé.

Articles liés