5 thèmes QVT à aborder en entreprise

Prévention Santé au Travail & QVT Sédentarité
4 minutes
5 personnes assises en train de discuter
Sommeil, alimentation, activité physique... En matière de QVT, quels sont les sujets clés à aborder pour sensibiliser les collaborateurs ?
Sommeil, alimentation, activité physique... En matière de QVT, quels sont les sujets clés à aborder pour sensibiliser les collaborateurs ?

Sensibiliser aux bienfaits du sommeil

Ses bienfaits sont essentiels à notre fonctionnement et pourtant, les troubles du sommeil ne cessent d’augmenter.

Selon le baromètre de Santé Publique France, un adulte dort en moyenne 6h45 par nuit. Résultat : 80% des français déclarent être fatigués en journée. En parallèle, une étude publiée par la Fabrique Spinoza rappelle que le manque de sommeil provoque une baisse de productivité : 8% des absences seraient liées à des problèmes d’insomnies. La qualité du sommeil, nouvel enjeu QVT ?

Face à ce constat, les entreprises multiplient les initiatives pour aider les collaborateurs à retrouver un sommeil réparateur. Renault, par exemple, s’est appuyé sur les études démontrant les effets bénéfiques de la « power nap » sur la concentration ou la mémoire pour installer, dans ses locaux, des petites salles de sieste.

D’autres sociétés font appel au Réseau Morphée, une association intervenant dans les milieux professionnels pour sensibiliser sur les pathologies du sommeil ou recommandent des applications telles qu’iSommeil pour apprendre à maîtriser son cycle.

Lutter contre l’inactivité physique

Trop d’écrans, trop de position assise, pas assez de marche. Le constat est simple et sans appel : 95 % des Français ont une activité physique insuffisante.

Dans son étude rendue publique en février 20222, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) tire la sonnette d’alarme :

– 70 % des femmes et 42 % des hommes se situent en deçà de tous les niveaux d’activité identifiés pour être en bonne santé.

À cette inactivité physique (moins de 30 min par jour) s’ajoute également la sédentarité (temps excessif passé en position assise par jour). Pour contrer ce fléau, l’activité physique devient cruciale pour la santé, celle des salariés et celle de l’entreprise.

Outre ses bienfaits pour la santé physique et mentale, elle constitue un formidable outil de cohésion, réduit l’absentéisme et favorise la productivité.

En entreprise, plusieurs opérations peuvent être mises en place pour que chaque salarié atteigne les 30 minutes d’activités recommandées par l’OMS : webinaires, séances d’activité physique en présentiel ou visioconférence, challenges connectés, marches solidaires…

En parallèle, d’autres démarches préventives peuvent être réalisées, comme le rappel régulier des bonnes postures assises ou l’invitation au « co-walking », ces fameuses réunions en mouvement.

Redonner le goût du « bien manger »

Comme le sommeil, l’alimentation est un pilier de santé souvent négligé. Les données publiées par la Ligue Nationale contre l’Obésité sont pourtant alarmantes : en 2020, un Français sur deux était en surpoids (dont 17% en situation d’obésité), un nombre qui a doublé en 20 ans.

Comment changer les comportements des salariés et leur redonner le goût du « bien manger » Certaines entreprises prennent le problème à bras le corps en organisant des ateliers diététiques pour enseigner les bons réflexes ou en s’équipant, par exemple, de frigos connectés contenant des petits plats mijotés et équilibrés.

Les Ateliers Durables, collectif regroupant de nombreux experts de la santé et du bien-être au travail, compile une quinzaine d’idées pour changer le rapport des salariés à l’alimentation, comme l’aménagement des espaces de restauration ou l’organisation d’ateliers de fabrication de lunchbox.

Apprendre à gérer son stress

La respiration, meilleure arme pour combattre le stress en entreprise ? Plusieurs spécialistes, s’appuyant sur des études prouvant qu’une respiration lente et profonde aide à réguler les émotions, recommandent la pratique quotidienne de la cohérence cardiaque. L’idée : réaliser trois séances par jour de 6 respirations par minute pendant 5 minutes, le fameux exercice du « 3.6.5 ».

Sur le long terme, la cohérence cardiaque aurait un effet positif sur la concentration, la mémorisation ou les troubles de l’attention. Autre méthode efficace, apaisante et pouvant être réalisée à toute heure de la journée : la méditation de pleine conscience consistant à se focaliser sur le moment présent, sans jugement ni réaction.

Selon l’étude Santé Positive de la Fabrique Spinoza, la pleine conscience améliorerait significativement la qualité de vie (effets sur l’anxiété, le sommeil, la concentration) et pourrait être particulièrement utile dans la gestion du stress. « La pleine conscience apparaît comme un formidable outil de prévention : le sujet parvient à repérer les signaux du stress, apprend des stratégies pour prendre du recul et sortir de ses automatismes » peut-on lire dans l’étude.

Valoriser les émotions positives

En matière de santé mentale au travail, il ne faut pas sous-estimer l’influence des émotions positives. A titre d’exemple, le rire, par la sécrétion d’endorphines, dopamine ou sérotonine, permet de soulager la douleur ou lutter contre la dépression.

Les personnes qui ressentent de la gratitude s’estiment plus heureuses et font plus d’exercice que celles qui se focalisent sur le négatif, selon une étude menée par Dr. Robert A. Emmons.

L’optimisme, quand il reste modéré et réaliste, favorise la résistance au stress, la résilience et la persévérance. En bref, toutes ces émotions peuvent influencer positivement et durablement la santé en complément d’autres résolutions.

Contactez-nous